Eero Pro 6

Le routeur mesh Wifi 6 eero (compatible HomeKit)

Dans cet article je vous présente le routeur eero Pro 6. Je vous présente également son installation et sa configuration. Nous verrons également comment l’inclure dans l’écosystème HomeKit. Enfin, je vous donne mon ressenti après 8 mois d’utilisation.

Présentation du routeur eero Pro 6

Le pack de 3 routeurs eero Pro 6
Le pack de 3 routeurs eero Pro 6

Le eero Pro 6 est un routeur Wifi 6 tri bande. Cela signifie qu’il exploite les bandes de 2,4 GHz (nécessaire pour beaucoup d’accessoires HomeKit) et 5 GHz. La troisième bande de fréquence, 5 GHz également, est dédié pour le dialogue entre les bornes. L’ensemble des bornes forme un réseau maillé (mesh) qui est vu comme un réseau uniquement par l’ensemble des appareils connectés. De la même manière, un seul nom de réseau (SSID) sera visible et les équipements se connecteront automatiquement en 2,4 GHz ou 5 GHz selon leurs capacités.

Réseau mesh Wifi 6 tri bande
Réseau mesh Wifi 6 tri bande

Chaque borne est identique et on peut donc utiliser n’importe laquelle en tant que passerelle, les autres bornes devenant satellites. Chaque borne est équipée de 2 ports Ethernet 1 GB, ce qui permet soit de les relier entre elles, soit de relier des appareils en filaire.

La capacité du Wifi des bornes permet d’atteindre le GB, mais cela dépendra, bien sûr, du nombre de bornes, de leur emplacement et des obstacles rencontrés. Cela étant dit, pour renforcer un réseau Wifi mesh, il est toujours possible d’ajouter des bornes afin de couvrir l’ensemble des zones, et contrairement à un répéteur, cela n’affecte pas le débit disponible pour chaque borne.

Le routeur est compatible HomeKit, ce que nous allons voir plus loin dans l’article. Il fait égal »ment office de hub Zigbee, mais, étant dans l’univers Amazon, cela se destine plus aux utilisateurs Alexa.

Contenu de la boite

Les 3 bornes et leur connecteur Ethernet
Les 3 bornes et leur connecteur Ethernet

J’ai acheté un pack de 3 bornes et on retrouve donc dans la boite :

  • Les 3 bornes, avec leur alimentation électrique (chargeur USB-C)
  • Un câble Ethernet pour relier la passerelle au modem ou à la box
  • Une notice très simplifiée
  • Une notice de garantie

Configuration des bornes

Connexion
Connexion
Création du réseau
Création du réseau
Recherche d'une passerelle
Recherche d’une passerelle

Ces bornes s’adressent au grand public et cela se ressent dès le lancement de l’application. L’utilisateur est vraiment guidé pas à pas tout au long des étapes. On commence par se connecter soit en créant un compte, soit tout simplement avec son compte Amazon (propriétaire de eero, je le rappelle). Il faut tout d’abord activer le Bluetooth sur le téléphone, effectuer les branchements et la recherche de la borne démarre. On indique le lieu où sera placée la borne. On va ensuite préciser le nom du réseau Wifi (SSID) que l’on souhaite créer et le mot de passe.

Après l’installation de la passerelle, on a de nouveau quelques écrans d’explication, notamment sur eero Secure qui est le complément de l’application pour la gestion de la sécurité avancée du réseau, y compris le contrôle parental. Cependant, eero Secure (et eero Secure+) est une option payante, que vous pouvez essayer pendant 30 jours.

eero Secure
eero Secure
Mise à jour
Mise à jour
Problème de détection
Problème de détection

On peut ensuite procéder à l’installation des bornes satellites. A noter que j’ai eu un problème de détection, car j’avais placé la seconde borne à l’emplacement que je souhaitais, mais visiblement trop loin. Il est donc préférable de configurer les satellites près de la passerelle, puis de les déplacer lorsqu’ils sont configurés.

La borne peut alors signaler une mise à jour éventuelle. Elle peut être déclenchée immédiatement, soit plus tard. Lorsqu’une mise à jour est disponible, toutes les bornes du réseau sont mises à jour.

L’application eero

Accueil
Accueil
Activité
Activité
Paramètres
Paramètres

L’application est découpée en 4 onglets :

  • Accueil, qui va afficher les bornes du réseau et la liste des appareils connectés, et de régler les profils si vous en avez créé
  • Activité, pour les informations statistiques de l’utilisation du réseau, plus ou moins détaillé selon que vous ayez eero Secure ou pas
  • Découvrir, dans lequel on va retrouver les réglages eero Secure, la partie Alexa, la partie HomeKit et le eero Labs avec des fonctionnalités expérimentales
  • Paramètres, qui va donner accès aux réglages avancés des bornes, notamment la partie DHCP, DNS, réservation de ports…

Si vous utilisez Secure, vous pourrez donc créer des profils avec des droits d’accès spécifiques afin de contrôler au mieux la sécurité de votre réseau.

L’utilisation HomeKit

L'ajout des routeurs
L’ajout des routeurs
La configuration des accessoires
La configuration des accessoires
Les réglages par accessoire
Les réglages par accessoire

Depuis l’onglet Découvrir nous accédons à la configuration HomeKit. Chaque routeur sera ajouté à HomeKit. Ensuite, en se rendant dans l’application Maison, nos allons retrouver les options dans les réglages du domicile. Il faut sélectionner Réseau et routeur Wi-Fi pour voir apparaître nos bornes, ainsi que la liste des accessoires pouvant être gérés. Si on sélectionne un accessoire, on a alors la possibilité d’activer un des trois réglages :

  • Limiter à Maison, qui va empêcher l’accessoire d’accéder à l’extérieur, mais qui peut provoquer des problèmes, par l’exemple l’impossibilité de télécharger les mises à jour
  • Automatique, qui est le réglage par défaut, et qui donne accès à une liste de serveurs approuvés par le fabriquant
  • Aucune restriction, qui donne, comme son nom l’indique, accès libre vers l’extérieur

Le problème avec la sécurisation HomeKit, c’est qu’elle dépend en grande partie du fabricant, et, pour la plupart d’entre eux, aucune restriction n’est indiquée. On se retrouve avec une protection toute relative. À noter également que les nouveaux modèles eero (6E et 6+) ne prennent même plus en charge cette compatibilité HomeKit.

Mon ressenti après 8 mois

L'interêt du tri bande : un débit bluffant
L’interêt du tri bande : un débit bluffant

En termes de performance, je n’ai pas grand-chose à dire. J’ai par exemple testé le débit sur un iMac connecté en Ethernet sur un routeur satellite, lui-même relié avec la bande 5 GHz dédiée à la passerelle, le tout derrière une Freebox Pop, et le débit affiché sur l’iMac est le même que celui que je pourrai avoir en le branchant directement sur la Freebox.

En revanche, je suis plus mitigé sur eero Secure, car ça me gêne d’avoir à payer pour des fonctionnalités qui pourraient être intégrées dans le routeur sans supplément. D’ailleurs, j’utilise une solution gratuite sur min Synology qui fonctionne d’une manière très proche.

La fonctionnalité HomeKit, comme mentionnée plus tôt dans cet article, est finalement anecdotique.

Dernier point, les fonctionnalités du routeur font double emploi avec celles de la Freebox. Donc, au final, j’ai préféré mettre les bornes eero en mode pont (bridge) et utiliser la Frrebox pour la partie routage. Cela me permet de profiter de l’excellent réseau Wifi fourni par les bornes eero sans avoir à modifier mon réseau préexistant (le Wifi de la Freebox est bien sûr désactivé).

Liens affiliés (Amazon)

Les différents routeurs eero :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.